Servier et miRagen étendent leur collaboration pour la recherche, le développement et la commercialisation de traitements ciblant les micro-ARN

Un nouveau programme ciblant le micro-ARN-92 pour le traitement des maladies cardiovasculaires et d’autres maladies liées au flux vasculaire ouvre la porte à la thérapie régénérative

3 mai 2017 – Servier et miRagen Therapeutics (Nasdaq: MGEN), une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement de produits innovants ciblant les micro-ARN, ont annoncé aujourd’hui le prolongement de leur collaboration de recherche jusqu’en septembre 2019. Les micro-ARN-92 ont été ajoutés à la collaboration existante en tant que cible thérapeutique, avec pour objectif de démarrer les démarches réglementaires permettant de tester MRG-110 chez l’homme d’ici un an.

MRG-110, le candidat médicament principal sur lequel porte cette collaboration, inhibe le micro-ARN-92, qui a été montré par différents travaux publiés être un régulateur-clé de la création de nouveaux vaisseaux sanguins. MRG-110 pourrait donc être efficace dans le traitement des maladies ischémiques, cardiovasculaires et d’autres maladies liées au flux vasculaire.

Servier est en charge du développement clinique et de la potentielle commercialisation de MRG-110 et de tout candidat médicament ciblant les micro-ARN issu de cette collaboration, dans tous les pays, à l’exception des Etats-Unis et du Japon, pour lesquels miRagen conserve tous les droits. miRagen pourra également utiliser les données générées par Servier pour l’enregistrement aux Etats-Unis et au Japon. Parallèlement à cette disposition, Servier a rétrocédé à miRagen les droits liés à d’autres programmes précliniques. Enfin, le contrat accorde à Servier la possibilité de sélectionner une nouvelle cible micro-ARN dans le domaine cardiovasculaire d’ici septembre 2019.

“ Nous sommes ravis de poursuivre notre collaboration avec miRagen. Notre objectif est de développer le premier médicament de cette classe dans le domaine de la thérapie régénérative, avec le potentiel de restaurer la densité microvasculaire, » a déclaré le Dr Isabelle Tupinon-Matthieu, Directrice du Pôle d’Innovation Thérapeutique cardiovasculaire et métabolisme chez Servier. « En tant que leader en cardiologie, nous nous engageons à utiliser notre expertise pour trouver des réponses novatrices aux besoins médicaux les plus importants ».

“Notre alliance stratégique de long terme avec Servier est toujours centrée sur les maladies cardiovasculaires difficiles à traiter par les approches thérapeutiques classiques. Ensemble, nous avons progressé dans la compréhension des médicaments à base de micro-ARN et nous partageons l’engagement de développer des candidats médicaments pour soigner des maladies aujourd’hui sans traitement, » a complété William S. Marshall, PDG de miRagen Therapeutics. “Nous sommes ravis d’entamer une nouvelle phase de notre collaboration consacrée au développement de MRG-110, dont nous pensons qu’il a des applications potentielles dans l’insuffisance cardiaque ainsi que dans d’autres maladies pour lesquelles il serait bénéfique de stimuler la revascularisation. Nous pensons que l’activité de MRG-110 dans les essais précliniques est prometteuse pour un certain nombre d’applications des inhibiteurs de micro-ARN-92. »

A propos du partenariat entre miRagen-Servier dans le domaine cardiovasculaire
En octobre 2011, miRagen a conclu un accord de licence et de partenariat avec Servier dont l’objectif est de développer des thérapies ciblant les micro-ARN dans le traitement des maladies cardiovasculaires. Cet accord a été prolongé à plusieurs reprises. Selon les termes de l’accord conclu, miRagen a reçu un paiement initial en 2011 et un paiement supplémentaire lorsque Servier a exercé son option de choisir une 3è cible, selon l’accord de 2013. L’amendement signé en mai 2017 attribue à Servier une licence exclusive pour effectuer des recherche, développer et commercialiser des médicaments ciblant l’ARN pour une cible dans le domaine cardiovasculaire ainsi que le droit d’obtenir une licence exclusive similaire pour une autre cible, à désigner par Servier dans un temps donné. miRagen pourra également recevoir des paiements pour les étapes de recherche, de développement et de commercialisation ainsi que des redevances sur la vente des produits développés dans le cadre de ce partenariat, s’il y en a. Servier continuera de prendre à sa charge les coûts associés à la recherche, au développement, à l’obtention des autorisations réglementaires et à la commercialisation des médicaments candidats dans le cadre de ce partenariat. MiRagen conserve tous les droits de commercialisation aux États-Unis et au Japon sur tous les produits developpés dans le cadre de cette collaboration, ainsi que l’option d’agir en tant que copromoteur de tout programme de phase III dans le cas où miRagen chercherait à obtenir des autorisations de mise sur le marché aux États-Unis ou au Japon pour tout médicament développé dans le cadre de ce partenariat.

A propos de Servier
Servier est un laboratoire pharmaceutique international gouverné par une Fondation, et dont le siège se trouve à Suresnes (France). S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 148 pays et sur un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros en 2016, Servier emploie 21 000 personnes dans le monde. La croissance du groupe repose sur la recherche constante d’innovation dans cinq domaines d’excellence : les maladies cardiovasculaires, immuno-inflammatoires et neurodégénératives, l’oncologie et le diabète, ainsi que sur une activité dans les médicaments génériques de qualité. Totalement indépendant, sans actionnaires, le Groupe réinvestit 25 % de son chiffre d’affaires hors génériques en Recherche et Développement et utilise tous ses bénéfices au profit de sa croissance.
Acteur majeur en cardiologie et hypertension depuis 20 ans, numéro 2 en Europe et 8è mondial, Servier commercialise 12 produits principaux pour un chiffre d’affaires de plus de 1,6 milliard en 2016. Actuellement 12 nouvelles combinaisons fixes et 10 nouvelles entités moléculaires sont en recherche ou développement clinique, principalement dans le domaine de l’insuffisance cardiaque. Ce portefeuille de traitements innovants est développé avec des partenaires dans le monde entier.
Plus d’informations : www.servier.fr

A propos de miRagen Therapeutics, Inc.
miRagen Therapeutics est une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de produits thérapeutiques innovants ciblant les micro-ARN dans des domaines thérapeutiques avec un besoin médical non satisfait important. Les deux produits principaux de miRagen, MRG-106 et MRG-201, sont actuellement en essais cliniques de phase 1. Le candidat médicament clinique de miRagen pour le traitement de certains cancers, MRG-106, est un inhibiteur du micro-ARN-155, que l’on trouve à des niveaux anormalement élevés dans plusieurs cancers du sang. Le candidat médicament clinique pour le traitement de la fibrose pathologique, MRG-201, est un substitut au miR-29, que l’on trouve à des niveaux anormalement bas dans plusieurs conditions pathologiques fibrotiques, incluant les fibroses cardiaque, rénale, hépatique et pulmonaire, ainsi que dans la sclérose systémique. En plus de ses programmes cliniques, miRagen développe un portefeuille de candidats médicaments au stade préclinique. L’objectif de la stratégie de miRagen en médecine translationnelle est d’arriver rapidement à des études chez l’homme une fois établies la pharmacocinétique, la pharmacodynamique et la sécurité des candidats médicaments dans les études cliniques. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site www.miragenrx.com.

Pour les informations sur les essais cliniques, consultez le site www.clinicaltrials.gov.

A propos des micro-ARN
Les micro-ARN apparaissent comme une classe importante de petits ARN codés dans le génome jouant un rôle central dans la régulation de l’expression des gènes. De récentes études ont démontré que les micro-ARN semblent être associés au processus de développement de nombreuses maladies. Étant considérés comme des entités moléculaires simples qui dictent l’expression des voies de régulation fondamentales, les micro-ARN constituent des cibles thérapeutiques possibles pouvant intervenir dans plusieurs processus biologiques et de développement de maladies.

Contact

Karine Bousseau
Direction de la Communication Externe Servier
Tel: +33 1 5572 6037
Email: media@servier.com

miRagen Investor Contact
Adam Levy
Chief Business Officer
(720) 407-4595
alevy@miragenrx.com